Il était un foie. Le point en 2018

Fibrose et stéatose hépatique

 

Programme de la formation

Les affections hépatiques peuvent être dues à l'exposition à des toxiques (comme l'alcool), des virus (comme le virus de l'Hépatite C et de l'Hépatite B), des anomalies génétiques, des désordres métaboliques, des maladies cancéreuses…

La stéatose hépatique non alcoolique est grandement associée à l’épidémie de surpoids et d’obésité. Cette surcharge graisseuse touche environ 25 % de la population mondiale (23 % en Europe. En France, plus de 10 millions les personnes seraient concernées, la stéatose étant associée dans 90 % des cas à un syndrome métabolique, à l’obésité ou ses complications, ainsi 80 % des 6 à 7 millions d’obèses et 90 % des 3 à 4 millions de diabétiques.

L’étiologie virale de la fibrose hépatique occupe une place forte ; à l’échelle mondiale, 130 à 150 millions d’individus sont porteurs chroniques de l’hépatite C, les régions les plus touchées étant l’Afrique et l’Asie. Pour un nombre important des personnes atteintes par la forme chronique de la maladie, la pathologie évolue via la fibrose vers la cirrhose ou le cancer du foie.

Environ 8200 nouveaux cas de cancer du foie primitifs, essentiellement carcinomes hépatocellulaires, sont diagnostiqués chaque année en France. L’augmentation constante des cas de cancer du foie primitif s’explique par le nombre croissant de cirrhoses liées à l’alcoolisme et aux hépatites B ou C. La fréquence plus élevée de l’obésité et du diabète joue également un rôle grandissant. Une approche clinique sera faite sur les étiologies métaboliques ainsi que les conséquences et approches diagnostiques.

Une approche biologique concernera les étiologies virales et le rôle du laboratoire dans le diagnostic des stades de ces atteintes hépatiques.

Intervenants

Dr Marie-Christine Beauvieux, Biologiste, Praticien Hospitalier, Laboratoire de Biochimie, Hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux

Maître de Conférences Universitaire, CNRS 5536-Université de Bordeaux

 

Pr Victor de Ledinghen, Hépatologue, Praticien Hospitalier, Service d’Hépato Gastroentérologie et oncologie digestive, Hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux

Professeur des Universités, INSERM1053-Université de Bordeaux

 

Pr Vincent Rigalleau, Diabétologue, Service de Endocrinologie Diabétologie Nutrition, USN, Hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux

Professeur des Universités, INSERM1219-Université Bordeaux

 

Dr Pascale Trimoulet, Biologiste, Praticien Hospitalier, Laboratoire de Virologie, Hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux

Maître de Conférences Universitaire, UMR-CNRS 5234 Université de Bordeaux

Déroulement

Des notions d’épidémiologie seront données tout au long des sessions.

Nous débuterons la formation par la place grandissante des étiologies métaboliques (syndrome métabolique, surpoids, obésité, diabète de type 2).

Cet aspect se complétera d’une intervention sur les complications de la stéatose et de la fibrose assortie des approches diagnostiques cliniques, invasives et non invasives et leur intérêt respectif.

Nous poursuivrons avec un focus précis sur les étiologies virales et nous terminerons la formation par le rôle du laboratoire dans sa réponse aux attentes des cliniciens : que doser, sur la base de la physiopathologie du continuum stéatose-fibrose-cirrhose.

Tout au long de la formation, les recommandations de pratiques seront rappelées et un dialogue des cliniciens et des biologistes avec les participants sera maintenu.


 

13h30

Accueil des participants

 

14h00

Présentation de la journée

M.C. Beauvieux

14h10 -15h00

Diabète et foie

V. Rigalleau

15h00 -15h45

Diagnostic de la fibrose hépatique

V. de Ledhingen 

15h45-16h45 

Virus et fibrose, le point de vue biologique

P. Trimoulet 

16h45

Pause

 

17h-17h45

Stéatose et fibrose : apport du laboratoire.

M.C. Beauvieux

18h00

Fin de la session